Le blog de l'innovation d'entreprise
Transformation numérique

La révolution du secteur de la santé est en marche, optez pour la technologie


S’il est un domaine où la technologie prend petit à petit une place de plus en plus importante, c’est bien celui de la santé.

C’est sans doute au niveau des patients que l’arrivée des nouvelles technologies modifie le plus les comportements. En 2012, environ 16 millions de personnes par mois consultaient les sites Internet dédiés à la santé. Et ces dernières années ont vu fleurir un nombre incroyable de sites du même type allant de Doctissimo (fondé en 2000), site d’informations sur la santé doté d’un espace d’échanges entre internautes, au site E-santé comprenant un module appelé E-docteur qui permet d’effectuer un diagnostic en ligne selon les symptômes du patient. Ces sites sont administrés par des professionnels de la médecine mais offrent également une place importante aux internautes, non professionnels. Les conseils qui y sont donnés (notamment sur les forums) sont donc à prendre avec précaution.

Plus récemment encore, ce sont les applications liées à la santé et au bien-être qui gagnent du terrain dans nos vies quotidiennes. En 2012, les applications disponibles consacrées à la santé étaient environ au nombre de 100 000 (selon le cabinet allemand Research2Guidance). Ces applications peuvent être utiles autant pour les malades que pour les personnes en bonne santé.

Pour les malades chroniques une application peut permettre un suivi et des conseils adaptés quotidiennement. Via ces applications, c’est aussi l’accès à l’information médicale qui est modifié et facilité. Dans certains cas, ce sont des objets connectés qui peuvent réduire les effets de la maladie, par exemple, les patients souffrant d’insuffisance rénale peuvent déjà recevoir un rein artificiel connecté qui permet une surveillance à distance par le patient via son smartphone et par le personnel médical.

Pour les non-malades, il est surtout question de faire, grâce aux applications, de la prévention. Ainsi l’arrivée sur le marché des montres et autres objets connectés (fourchette, brosse à dents, pèse-personne…) a ouvert un nouveau panel d’informations relatives à chaque individu. La montre est donc capable de mesurer le nombre de pas, le nombre d’heures de sommeil, la fourchette de mesurer la durée du repas, la rapidité des coups de fourchette… Toutes les informations récupérées sont ensuite mises en relation dans une application sur smartphone, par un système de gamification ; celle-ci vous encouragera à mieux manger, mieux dormir ou à faire plus de sport. A plus long terme, comme 30 à 50% du patrimoine santé d’un individu dépend de son mode de vie, ces applications peuvent également générer d’importantes économies.

Pour les applications également, il semble important d’évaluer la valeur et l’objectivité des conseils et du suivi en fonction de sa provenance (institution de santé, laboratoire pharmaceutique, mutuelle…).

Du coté des professionnels, la profession est amenée à évoluer. S’il est certain que le médecin ne sera pas en mesure de disposer du temps nécessaire pour décortiquer et analyser l’ensemble des données fournies par les objets connectés de chaque patient, les grandes tendances constatées pourront être une aide au diagnostic.

Cependant, dans les années à venir, le vieillissement de la population aura pour conséquence la difficulté pour les médecins de traiter tout le monde sans l’utilisation de moyens automatisés. Même si certains de ces outils font peur, ce sont eux qui permettront aux professionnels de gagner du temps. La relation patient-médecin en sera modifiée. L’enjeu majeur de ces modifications de prise en charge sera de conserver une médecine humaine, pertinente et efficace.

 

Vous pouvez aussi consulter notre e-Shop, qui propose des packs Dragon Médical , incluant un logiciel de reconnaissance vocal.

Transformation numérique
Vos consommateurs sont-ils prêts pour la dématérialisation ?
Transformation numérique
10 solutions opérationnelles pour la dématérialisation
Transformation numérique
Sécurité des documents, une priorité… à maîtriser ! 1/3

Abonnez-vous à notre newsletter

bool(false)